Sélectionner une page

Mangeons lorrain avec Flo

par | Oct 10, 2015 | Mon monde | 1 commentaire

A 19 ans, un tournant de la vie m’imposa de quitter ma terre natale, m’obligeant à déménager de la Lorraine pour aller vivre à Bordeaux.

J’étais jeune et insouciant à l’époque, je décidai alors de privilégier mes clics plutôt que mes clacs.
Je pris la difficile décision de quitter mes amis, ma famille et ma fiancée pour une durée indéterminée.

Enfermé dans un appartement moins cossu que cosy, à naviguer entre les repas infames du restaurant universitaire et ceux, maladroitement cuisinés par mes soins. Il me sembla évident après quelques mois, que je me devais de me triturer les esprits pour retrouver les repas d’antan.

Une école de cuisine avait ouverte près de chez moi, et je pris l’habitude d’y aller chaque vendredi soir durant une année.

Entre les cours de cocktails et mes interminables trajets en train pour retrouver ma dulciné, je revais d’obtenir la 10ième dan de cuisine.
Devenir un Maître Kung-Fu du To-Fu.

Je finis par obtenir ma ceinture verte et des pas mûre, mais je restai frustré de ne pas maîtriser les plats familiaux.

Au revoir les tajines, choucroute, chili con carne et compagnie. Votre humble narrateur ressassé sans cesse ces bons plats de compagnie qui lui manquaient.

Les années suivantes, je m’efforçai d’optimiser des recettes familiales dans le but de pouvoir les cuisiner dans un contexte non familial.

 

 

 

 

 

C’est quand qu’on mange ? Averell Dalton

Heu oui, je m’égare, je vous propose donc un plat Lorrain revisité pour 2 ou 3 personnes (ou pour 2 ou 3 fois 😀 )

La potée Lorraine

La recette

Temps : 1h45 (je vous rassure, il y a 1h10 de glandouille)
De 2 à 3 personnes

Ustensile : Il faut une cocotte !

Ingrédients :

  • 4 carottes
  • 5/6 pommes de terre
  • 2/3 navets
  • 1 oignon
  • un demi chou (normalement frisé, j’en avais pas, j’ai pris un chou normal)
  • un poireau
  • persil
  • 2 branches de celeri
  • 1 clou de girofle
  • 2 saucisses de montbéliard
  • 1 morceau de lard épais

Les branches de celeri sont assez importantes car elles donnent un goût typique. La saucisse est aussi importante car elle va vraiment donner le goût à l’ensemble du plat.

Prix : Chou (2€), Carottes (0.50€), Navet (0.50€), Celeri (0.3€), poireau (0.70€), pomme de terre (1€), oignon (0.5€), lard (3€), saucisses (4.50€) = 13€

Au niveau des légumes, les ingrédients ressemblent au pot au feu. Pourtant, je ne suis pas fan du tout du pot au feu.

Préparation

Couper les légumes : celeri, carotte, pomme de terre, navet, poireau
Personnellement, je découpe tout assez grossièrement.

Mettre le clou de girofle dans l’oignon épluché (un seul clou est suffisant)

Retirer la peau du lard (merci captain Obvious)

Cuisson en 4 étapes

Etape 1 :

Cuisson du lard 3min par face. Mettre l’oignon au bout de 3min

Mettre les saucisses de montbéliard au fond et couvrir d’eau. Ajouter le persil
Attendre la reprise de l’ébullition pour mettre les légumes sauf le chou et les pommes de terre.

Couvrir et laisser à feu doux (penser à mettre de l’eau sur la cocotte !)

Glandouiller pendant 20min, le temps de se faire une petite partie de Metal-Slug

 

Etape 2 :

Ajouter les pommes de terre. Couvrir et laisser à feux doux Glandouiller pendant 20min, le temps de prendre l’apéro

Etape 3 :

Ajouter le chou en feuille. Le chou va cuire à la vapeur. Couvrir Glandouiller encore 20min, le temps de continuer l’apéro.

Etape 4 :

Laisser éventuellement réduire pendant 10min s’il y a trop de liquide. Cependant, le jus de cuisson peut servir pour faire une soupe en entrée.

Et vous, connaissez-vous des recettes notables de votre région que vous souhaiteriez faire découvrir ?