Sélectionner une page

The tools of the trade – Section Maquillage

par | Fév 26, 2016 | Mode, Mon monde | 1 commentaire

Billet classique en devenir. Les « tools of the trade » sont une catégorie d’articles où l’on présente son équipement de travail.
En photographie, on y indique son appareil, ses objectifs et ses flashs. En plomberie, on y parlera chalumeau et coupe tube multicouche .

Avec les années, j’ai accumulé beaucoup de matériel de maquillage, le temps de trouver un style. Pour ne pas vous inonder, je me concentrerai sur ce que j’utilise réellement.

Vous pourriez me demander : « Bon, c’est cool de parler de ça, mais ne pourrais-tu pas plutôt faire un article « make-up », ou conseil maquillage » ?

La vérité est qu’il y a des vlogueurs et des vlogueuses bien plus compétents et compétentes que moi, et qui vous seront de bien meilleur conseil.

Les maquilleurs professionnels sont habitués à tout type de visage, je ne suis habitué qu’au mien. Quel pourrait être la valeur de mes conseils dans ce cas ? Sauf si vous êtes mon clône, mon make-up ne sera probablement pas applicable à vous. Du moins dans sa totalité.

En revanche, je vous conseille de dévorer (miam miam miam) des articles et vidéos, de tous les styles : maquillage avec les lunettes, maquillage pour yeux grands/petits, maquillage pour cossplay.
Bien que l’on puisse émettre quelques réserves, car ces vidéos pourraient être l’interprétation d’un style imposé. Ils pourront certainement vous donner des idées.

Bref, trouvez votre style avant que l’on ne vous l’impose.

 

N’empêche, les lecteurs sont quand même plus intéressés par des articles maquillages que par les conneries que tu racontes d’habitudes.
La prochaine fois, on ferra un truc sur les collants, tu vas voir, les gens vont cliquer comme des blaireaux, ça va bien marcher.

Bugs Bunny, mon manager

J’ai pas trop compris le concept. Faut insulter le lectorat ?

Mais, on en a rien à péter de ce que les gens pensent. Un clic, c’est un lecteur potentiel. Et un lecteur potentiel, c’est quelqu’un qui clique. C’est pas compliqué.
Quand t’auras compris ça, mon petit, tu décrocheras autant la lune que la une.

Bugs Bunny, mon manager

Let’s go !

Les fards

Je suis passé par nombreux stades de fards. Du stade de France aux fards bretons. J’ai finalement jeté mon dévolu sur le set Vice 3 d’Urban Decay, qui me suffit amplement.

Personnellement, j’applique les fards avant le fond de teint, car j’ai tendance à me ruiner le visage, notamment avec le liner. Merci à mes mains aussi efficace que des quenelles.

Cette méthode est probablement plus adaptée pour les fonds de teint léger, mais si on maîtrise les transitions, cela se fait bien.

Une technique intérmediaire étant de mettre le fond de teint sur les transitions difficiles avant de démarrer les yeux de Panda

 

J’ai l’impression que c’est une tentative manifeste et évidente de conseil maquillage.

Oui !
Conseil que tu ne voulais pas donner. Ne te foutrais tu pas de nous ?

Mélanie

Faut avouer que ramener ma science, c’est ma passion. Et je n’ai pas dit que tout devait être cohérent.

Le liner

J’ai testé des crayons, des khols, des liners feutre. Bref, tout ça, ça m’a saoulé vu que je faisais n’importe quoi avec.

Désormais, j’utilise un crayon noir que l’on a pas besoin de tailler (liner stylo). La mine a toujours la même taille, et elle ne casse pas (ou rarement).

C’est trop cool !!!!!

Mon visage transpire la joie

Pinceaux

J’en ai tout un tas, et in fine, je n’en utilise « que » 7.

Après lavage, on dirait qu’ils ont du gel…
  • 2 applicateurs de fard (un pour le clair, un pour le foncé)
  • un fluffy pour dégager le surplus de fard ou atténuer les transitions
  • un pinceau anticerne (pour les transitions avec le fard)
  • un pinceau langue de chat pour le fond de teint (bien que j’utilise de plus en plus l’éponge)
  • un pinceau pour le blush
  • un pinceau pour la poudre

Mais il existe d’autres pinceaux ?

Un Conito

Evidemment ! L’applicateur à liner, l’applicateur de fard pour la waterline inférieur, le pinceau biseauté pour section gauche de la waterline supérieure, le pinceau à poil souple et chauffant pour la section nord-est des sourcils de l’oeil semi-méridional.

Ils sont malins les types du marketing !

Selon plusieurs sources, les personnes ayant inventées la différenciation « maquillage jour » et « maquillage soir » sont actuellement en train de travailler sur le maquillage du mercredi.
Celui du lundi existe déjà depuis les accords de Matignon de 1936, et sert à camoufler les cernes du week end.

Fond de teint et cache misère

Mes premiers fonds de teint ont été achetés à l’aveugle. A moins de vouloir faire un cosplay de Pikachu, mes choix tiraient gravement trop sur le jaune.

Puis je me suis confronté à la problèmatique d’el moustacho !
L’ombre de la barbe. Bien moins fun que l’ombre à paupière !
On l’appelle parfois dans la communauté : « la saloperie de truc qui sert à rien et qui casse les burnes ».

Les femmes me disent parfois :

  • ça fait quand même un style !
  • on échange ?
  • Ok ! Je te file mes règles, tu me files ta barbe pendant une semaine. Puis on fait un compte rendu final pour comparer

Bon. Toute cette histoire ne nous avance pas sur la problèmatique d’El Moustacho ! (oui, je sais, cela ne se dit pas comme ça en espagnol, ne me prenez pas pour un débile)

Après, une analyse statistique poussée, j’ai acheté le Laukrom. Deux teintes, peau rose ou peau rouge, on ne sait jamais. Kirby ou Diable.

De haut en bas, Dermablend, Laukrom Rose, Laukrom Rouge

Matériel réceptionné, j’essaye… Terrible problème… Impossible de couvrir le cache-barbe avec le fond de teint. Cela se voit encore plus que ma barbe.

Après énormement d’essai et d’optimisation, j’ai tout balancé et j’ai décidé d’utiliser le combo Dermablend en stick et Dermablend en fond de teint.
Solution miracle ? Probablement pas. Il peut avoir tendance à pelucher à l’application. Puis à briller 10 minutes après à cause de la transpiration. Le rendu ne me satisfait pas complètement, mais je n’ai pas trouvé mieux.

Une main virile avec des peintures de guerre

Le dermablend, tire sur le jaune par rapport à ma carnation. Mais il faut savoir qu’en théorie, un fond de teint, c’est un fond de teint, et non pas une couche complète de teint. J’ai également la coloration du visage plus jaune que mes mains.

Ma routine : je le mets, ça peluche, j’ajoute de la poudre. Ca nounousse encore plus. J’attends 10 minutes pour un rendu bien grassouillet, et j’éponge.

Bon, ok, mais t’as pas parlé du blush ?

Amaelle

J’ai un truc tout moisi, mais qui fait son affaire.

Le reste

On est dans le classique !
J’utilise un mascara et un recourbe cil.

Et j’ai un gloss rose effet 3D. Je déteste le rouge à lèvre, donc pas trop le choix.

Concernant l’effet 3D, je vous avouerai que je n’ai pas saisi le concept.

Le juste prix

Je me suis dit que cela pouvait être marrant de calculer le prix de tout ce bazar. J’ai pris les prix que je trouvais sur internet, il y a possibilité d’optimiser 1 ou 2€ par article.

 

The Price Is Right

and the price is high
  • Dermablend liquide : 14€
  • Dermablend stick : 14€
  • Liner stylo bourgois : 11€
  • Gloss Bourjois effet 3d : 15€
  • Paupière poudre précision : 11€ (*2 vu que j’en ai deux)
  • Fluffy : 13€
  • Pinceau à poudre Elite Models. Je n’ai pas trouvé le prix, mais c’était moins de 15€
  • Pinceau gros à blush Elite Models : 10€
  • Pinceau anticerne : 16€
  • Pinceau à fond de teint Pro’s : 15€ (impossible de trouver le prix exact)
  • Palette Vice 3 : 45€
  • Blush L’Oreal : 12€
  • Mascara Sephora Lash Plumber : 13,50€
  • Recourbe cil : 6€ (il y a de tous les prix, j’ai pris du bas de gamme)
  • Brosse pour les cils (quand ça a collé) : 5€
  • Poudre libre Bourjois : 15€
  • Des éponges, cela n’a pas de prix.

240€ !

Et cela ne tient pas compte de tout ce que j’ai acheté qui ne me sert plus vraiment.

Si vous ne partez de rien, cela me semble cohérent que vous atteigniez des chiffres autour de 300€ pour un premier set de maquillage qui vous permettent de faire pas mal de chose (notamment concernant les yeux). Evidemment, si vous vous limitez à du Khôl, mascara/rouge à lèvre, vous ferez chuter les prix.

On peut également noter que ce qui coûte cher, c’est les pinceaux.
Ceci n’est pas de la publicité pour travesti.fr. Mais il existe des sets complets de pinceaux.
Je n’ai personnellement pas ce set et je suppose que la qualité est moins bonne que des pinceaux unitaires à 20€. Mais c’est une bonne idée de prendre ce type d’ensemble si vous débutez et que vous ne connaissez pas votre style. Si vous trouvez finalement que l’un des pinceaux, après des heures de maquillage, n’est pas d’assez bonne qualité (ou qu’il a des soucis), acheter le unitairement ailleurs.

A défaut, vous n’aurez pas eu à payer 20€ un pinceau précis que vous n’utilisez que pour votre maquillage annuel de Dracula.

 

Mon maquillage annuel, c’était Bunny Girl. Mais maintenant, je trouve ça trop cool, et c’est désormais tous les jours.

Bref, comment définirais-tu plus concrètement le maquillage ?

Bunny

Le maquillage, c’est 2mm de poudre, 5cl de font de teint, du fard. Une surcouche d’anticerne, de blush et recouche d’illuminateur en arrière plan croisé.
15€ de produit sur ta tronche qui nécessiteront 3€ de démaquillant à base d’huile de coude qui, par dessus le marché, te feront pleurer durant 2h.

Super !

Aucun rapport avec l’article, mais c’était pour le grand concours de Gemini Croquettes sur le thème : « Portrait et expression »

Avoir les yeux revolvers

NB : Les avatars sont tirés du site publicdomainpictures.net